Affaire Ferrand : la prescription qui tombe à pic !

La nouvelle est donc tombée un vendredi 13. L’affaire Ferrand, comme on l’appelle, est classée sans suite. Dans un long communiqué (1), le procureur de Brest Jean-Philippe Récappé explique les raisons qui l’ont poussé à ne pas ouvrir une information judiciaire. Depuis, Richard Ferrand jubile et clame son innocence, la justice l’a lavé de tout soupçon ! De manière surprenante les « grands médias » reprennent presque tous la même rhétorique. Pourtant la réalité est tout autre. Si le procureur n’a pas retenu les infractions d’abus de confiance et d’escroquerie « faute de…