Nicolas Hulot se jette à l’eau

C’est fait, il a quitté le navire. Débarquer est le signe de l’abandon d’un collectif, sauf à être arrivé à bon port. Dans le cas de Nicolas Hulot, il s’est agi plutôt de quitter le radeau de la Méduse. Si l’évocation du naufrage de cette fameuse frégate interrogera certains, il symbolise pourtant et à de nombreux égards, la vision portée par ceux qui nous gouvernent et pas seulement en France. Cap mensonger, navigation hasardeuse et incompétences flagrantes qui furent à l’origine des 160 morts de la frégate. Mais qu’allait donc…