Agnès Buzyn a été rémunérée par les labos pendant au moins 14 ans !

Nous nous sommes procurés les déclarations publiques d’intérêts de notre nouvelle ministre de la Santé Agnès Buzin lorsqu’elle était présidente du conseil d’administration de l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) et de l’INCa (Institut national du cancer). Ces déclarations datent de 2012 (1) et 2014 (2) et seuls les conflits d’intérêts qui couraient encore lors des 5 années précédentes devaient être mentionnés.

Pourtant ces documents sont accablants pour celle qui considère que “les conflits d’intérêts entre experts et laboratoires pharmaceutiques sont un gage de compétence”. En effet elle déclare avoir été directement rémunérée pour diverses activités par le laboratoire Genzyme, désormais filiale de Sanofi, de 1998 à 2011 ! Et ce n’est pas tout, entre 2005 et 2011 elle était aussi rémunérée par les laboratoires Bristol Meyers-Squibb et Novartis. Ces deux laboratoires ainsi que Pierre Fabre et Schering-Plough (filiale de Merck) ont aussi financé entre 2005 et 2011 l’association Robert Debré que dirigeait Agnès Buzyn.

Plusieurs questions se posent alors :
Peut-on accepter qu’une ministre de la Santé présente de tels conflits d’intérêts avec le “Big Pharma” ?
Comment peut-on imaginer que la médecine puisse être libre et indépendante vis-à-vis des intérêts financiers colossaux des laboratoires pharmaceutiques ?

On note également qu’Agnès Buzyn était membre du conseil supérieur des programmes de l’éducation nationale entre 2013 et 2016. Comme tend à le confirmer le reportage ci-dessous, les étudiants en médecine semblent fortement sous l’influence des labos au cours de leur cursus.

 

Le 8 février dernier, le conseil d’État enjoignait le ministère de la Santé de rendre disponible les vaccins obligatoires seuls, une défaite importante mais de courte durée pour l’industrie pharmaceutique. Comme nous pouvions nous y attendre, ce 16 juin, Agnès Buzyn annonce son intention de rendre obligatoire non plus 3 mais 11 vaccins pour “prévenir les maladies infantiles” et ce alors que de nombreux professionnels de la santé (souvent mis au ban) dénoncent leurs effets secondaires neurologiques et musculaires mal mesurés et parfois irréversibles.

1. DPI Agnès Buzyn IRSN
2. DPI Agnès BUZYN INCa

56 Thoughts to “Agnès Buzyn a été rémunérée par les labos pendant au moins 14 ans !”

  1. Hp

    “Libre Actu [a] avec pour seule ambition de traiter l’actualité (ou pas) librement, en toute subjectivité.”

    Il s’agit donc de réactions subjectives aux sujets d’actualité.

    L’objectif est alors atteint.

  2. Alain

    En fait ce la me parait LIMPIDE.
    Étape 1: Le Conseil d’État impose la mise sur le marché de doses contenant uniquement des vaccins obligatoires c’est à dire non composés de vaccins “annexes” supplémentaires. Ces cocktails qui sont proposés actuellement et sans alternative car les “basiques” sont indisponibles sur le marché.

    Étape 2: Pour être conforme à la décision du Conseil d’État il faut donc rendre tous les vaccins entrant dans les cocktails obligatoires.

    Voilà le tour est joué.
    Elle respecte la décision et fait se que les laboratoires lui demandent.

    C.Q.F.D.

  3. Serge CONTARD

    Il semble que certains contributeurs confondent un post sur des rémunérations et un post sur la vaccination. Lesquels viennent polluer le débat, quand ils n’insultent pas comme Erwin Holssen, un pseudo….

  4. Boyer Frederic

    Que ce soit justice ,médecine, économie
    Nous ne sommes pas dupe
    Nous sommes entrés dans une dictature et je pèse mes mots de la grande finance
    Voulu vous me direz car vote démocratiques
    Donc pas de surprise !!!!!

  5. AC

    Je viens de lire la DPI de Mme Buzyn quand elle était présidente de l’INCa. Ce que je vois, c’est qu’elle a effectivement été rémunérée par des laboratoires… en tant qu’intervenante dans des congrès et symposiums professionnels. Quel médecin, en particulier un spécialiste, ne s’est jamais vu proposer de prendre la parole devant ses pairs ? Où est-il écrit que le misérable vendu aux labos est prié de faire la pub du produit X, sous peine de devoir payer tout seul son billet et sa chambre d’hôtel ? Ce ne sont pas des millions qu’on donne aux participants, parfois même ils n’acceptent que leur défraiement (transport et hébergement). C’est terrible mais c’est ainsi : un expert, un vrai, sans aucun lien d’intérêt, c’est comme le Père Noël, ça n’existe pas. Ou plutôt, comme l’a dit une autre sommité médicale en son temps : “Un expert sans lien d’intérêts, c’est un expert sans intérêt”. Parce que les experts qui sont invités à prendre la parole dans des congrès, en général, ce sont des pointures, pas des tocards. Mme Buzyn est une pointure dans son domaine, alors les labos lui ont demandé de participer. Ca n’en fait pas une vendue pour autant. C’est tout ce que j’avais à dire sur ce sujet.

    1. Anna

      Mais biensur ! Et la marmotte elle met le papier …
      Alors soit vous êtes manipulatrice, soit vous êtes vraiment inconsciente sans vouloir être méchante. Mais bon, la plupart des français se font avoir, et laisse faire ce qui est devenu une dictature !
      Dites vous bien que les personnes qui deviennent “pointues” comme vous dites sont FORCEMENT aux bottes de ces chères multinationales sinon, pas de rémunération, pas d’avantage, voir rejet, bannissement, interdiction d’exercer !!
      Pourquoi d’après vous tous les médecins “pointus ” qui sont contre les multinationales sont proches de la retraite ou déjà à la retraite ??
      Je vous laisse méditer là-dessus .

    2. Lancelot

      Encore un tocard qui et a coté de ses pompes tout les experts sont acheter par les lobbys multinationale ou labo!

  6. Mmmm, voilà qui va attirer les chargés de e-reputation. Pour répondre à AC, que je n’ai pas l’honneur de connaître, et qui écrit “Quel médecin, en particulier un spécialiste, ne s’est jamais vu proposer de prendre la parole devant ses pairs ?”… euh… quel lien avec les labos ? Qu’est-ce que les labos font là ? Si le médecin est invité à prendre la parole c’est a priori en raison de ses connaissances médicales, comme praticien hospitalier par exemple… Pourquoi donc y aurait-il besoin qu’un labo le défraie pour prendre la parole ? Non-médecin, j’ai eu l’occasion d’intervenir dans plusieurs congrès dans mon domaine, et ne me rappelle pas avoir touché pour cela un euro de défraiement qui ne vienne de mon employeur ! et ça me semble trivial !

    1. Serge CONTARD

      Eh réfléchis un peu, si tu vas de ton domicile à un restaurant à 10 minutes, tu ne demanderas pas de frais de déplacement. Si tu vas de Paris à Marseille où tu exposes les mêmes choses, je suppose que le même labo te paiera tes frais de déplacement. Et sache le, ces frais seront déclarés tout comme un éventuel déjeuner , dîner ou nuit d’hôtel.

  7. SBmol

    On connaît déjà les effets que déclenchent certains vaccins que l’on veut rendre obligatoires. On les dit “secondaires” mais quand ils aggravent une sclérose en plaques je ne trouve pas cela secondaire. D’autant plus qu’ensuite on interdit tous vaccins à ces personnes. 3 vaccins suffisent , et selon les épidémies et les milieux de vie on pourra toujours VENDRE nos vaccins individuellement . Même en cardiologie on n’ose pas vous donner 11 médicaments d’un coup . Dans quel monde médical sommes-nous ?

  8. Jérôme

    Pas très ouverte à la “diversité” pourtant tant vantée par notre Président, cette Madame Buzyn, Veil, Levy …….. Do as I say but not as I do !

  9. Lunabird

    Pas pour rien qu’elle veut imposer 11 vaccins pour rendre malade les gens.

Commenter