Emplois fictifs : un enregistrement accable Bayrou et le Modem

Chose promise, chose due. Nicolas Grégoire, qui avait mis le feu aux poudres du « Bayrou Gate » pendant la campagne présidentielle avec son papier Fictif(s) : deux ans à l’UDF payé par la République — des révélations sur un des principaux alliés d’Emmanuel Macron totalement ignorées par les médias mainstream avant le second tour de l’élection présidentielle — vient de sortir un livre intitulé « Pas avant le deuxième tour » (1). Une enquête édifiante qui nous plonge dans le monde corrompu de la politique et des médias et qu’il auto-édite sur Amazon, faute d’avoir trouvé un éditeur qui ne souhaitait pas « arranger » son travail, quand il n’essuyait pas un refus pur et simple pour des raisons politiques.

Ce jeudi, il révèle un enregistrement d’une conversation téléphonique avec Jean-Christophe Lagarde, député, président de l’UDI et tête de liste aux élections européennes pour son parti. C’était le 2 juin 2017, à l’époque François Bayrou était encore un éphémère ministre de la Justice. Lagarde accable littéralement l’édile de Pau et le fonctionnement de son parti, le Modem, entre emplois fictifs et détournements de fonds publics. Il laisse aussi entendre que si l’affaire sort à ce moment-là, le gouvernement n’y est peut-être pas pour rien… On vous laisse écouter !

Références :
1. Nicolas Grégoire, Pas avant le deuxième tour, 2019.
Livre électronique : https://www.amazon.fr/dp/B07S4CRC8J/
Livre broché : https://www.amazon.fr/avant-deuxième-tour-Nicolas-Grégoire/dp/1097603156/

Partagez cet article !

Une réaction sur “Emplois fictifs : un enregistrement accable Bayrou et le Modem”

  1. Ali

    Des minables, hypocrites irresponsables. L’avenir de la France, leur passe au-dessus de la tête, ils s’en contre fiche du peuple, de la misère des gens. Ce sont leurs petites affaires tordues qui les intéressent.

Commenter