La peau de chagrin !

Petit billet d’humeur faisant suite à cet article, cher Wuko, que vous nous avez offert en guise de berceuse du dimanche soir ! J’ai failli tomber du lit ! Merci bien !
Pour tout dire j’ai eu beaucoup de peine. Je suis fille, petite-fille et sûrement arrière-petite-fille d’agriculteur et viticulteur, ancrée dans notre beau terroir du Sud Ouest !
Vous me direz notre beau terroir a morflé depuis l’avènement de la suprématie de l’homme moderne sur la terre agricole et le reste ! Il en a balancé des cochonneries sur cette terre qui l’a nourri ! Déçue, elle nous envoie des signaux pour nous convaincre d’arrêter et parfois se venge en cancers en frappant au hasard ! Car comment, quand on s’appelle Terre, savoir qui est vraiment responsable ?
Bref je m’égare, je digresse !

Tout ça pour en venir aux retraites des agriculteurs.
Le gouvernement Macron cherche-t-il à venger la terre de ces méchants agriculteurs qui l’ont souillée ? Macron se prendrait-il pour Dieu ? Et de quel droit jugerait-il ces hommes et ces femmes qui ont travaillé dur avec des produits autorisés par les hautes autorités ? Qui est venu les aider à produire du bio ? Pourtant on nous en a bien rebattu les oreilles depuis les années 70 dans les écoles et autres milieux bien-pensants de l’époque. La preuve qu’ils savaient là-haut ! Et qui a laissé faire ?
Je dois reconnaître que j’en conclus avec discernement et tristesse que, en fait, cela n’a rien à voir avec une punition divine. Je crois pouvoir affirmer que l’Homo Macron n’en a rien à battre du pauvre agriculteur. Déjà il est très abandonné, il se suicide beaucoup car il n’arrive plus à nourrir sa famille et pour lui, quitter sa terre, c’est mourir ! Alors mourir pour mourir…
Mais il y a pire que l’agriculteur, il y a le retraité agricole ! C’est un terrible parasite qui a sucé la terre toute sa vie, profité de la campagne, du soleil et des aléas de la météo. Il a payé ses taxes, ses charges, il a souvent exploité son épouse pour éviter d’en payer davantage, ce radin ! Ses enfants l’ont abandonné, ces ingrats, car les exploitations n’étaient plus assez rentables !
Vieux, usé, parfois malade, il a jeté l’éponge et pris sa retraite. Il avait un bas de laine autrefois, mais ce dernier a fondu car il a fallu traverser les crises qui l’ont réduit à la misère !
Je ne veux pas rentrer dans les détails sordides de l’argent (l’argent c’est sale) et vous donner le montant ridicule de la retraite de l’exploitant agricole et de celui de sa veuve avec pension de réversion cumulée.
Je veux seulement comprendre comment on peut oser bloquer la revalorisation des retraites agricoles décidée en 2017 et la reporter en 2020 quand on sait ce que nous devons de respect à nos aînés qui ont travaillé comme des bêtes de somme ! Comment se fait-il que dans tous ces milliards, il n’y ait pas les 400 millions d’euros pour eux ?
Alors cette peau de chagrin qui est leur lot quotidien, incrustée dans leurs mains noueuses de personnes âgées, devient le miroir de votre mépris et de cette ingratitude envers la main qui vous a nourris. Vous êtes la honte de l’humanité. Point de divin dans votre âme mais la triste image de votre vaniteuse cupidité. Vous n’avez rien compris. Vous mourrez dans l’opulence et une immense solitude.

 

Référence :
Le gouvernement bloque la revalorisation des petites retraites agricoles : http://www.libreactu.fr/le-gouvernement-bloque-la-revalorisation-des-petites-retraites-agricoles/

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



Laisser un commentaire