« Liberté, liberté chérie, combats avec tes défenseurs »

Nulle part ailleurs, dans aucun autre pays européen peut-on voir le mot « liberté » autant mentionné qu’en France ! Le mot est tellement important qu’il est gravé dans toutes les villes et dans tous les villages sur les frontons de nos mairies. Dans le 6e couplet de la Marseillaise nous trouvons même cette phrase si belle qu’elle me fait dresser les poils sur les bras : « Liberté, liberté chérie, combats avec tes défenseurs ». Mots forts, mots encourageants, mots affichant une détermination à toute épreuve. On peut lire entre les lignes : la liberté ou la mort !
Mais qu’en est-il réellement ?
Sur le principe, bien sûr, la liberté est garantie par la constitution, liberté d’expression, liberté de réunion, liberté de conscience, liberté de ci et liberté de ça, mais quand on y regarde de près avec objectivité on voit que la réalité est toute autre.

La liberté, cadeau empoisonné

Ces lignes ne se veulent pas pessimistes, bien loin s’en faut, elles se veulent au contraire libératrices, car cette liberté, elle nous appartient même si nous laissons les autres la piétiner sans ménagement. Nous nous savons libres mais nous ne dirons pas NON face à une oppression même la plus petite parce que nous avons peur que notre illusion de liberté disparaisse ! Alors nous devenons des consommateurs de liberté en secret, en cachette.
La liberté est parfois un dangereux cadeau dans le cas de la politique par exemple. Nous avons la liberté de choisir ceux qui nous gouvernement, ceux qui nous représentent au Parlement mais si nous choisissons mal alors notre liberté est prise en otage. Nous avons le droit de nous planter devant un flic et de dire « non » mais nous nous retrouverons en garde-à-vue, privés provisoirement de la liberté de mouvement. Votre serviteur en a fait les frais !

Les leçons de l’histoire

En mes vertes années, mes études m’ont amené dans la théologie -j’en suis devenu athée- et l’histoire, et je ne peux que m’émouvoir devant tous ceux qui ont osé se rebeller pour retrouver la liberté. Il en a fallu des combats pour que nous puissions jouir de la liberté qui est nôtre aujourd’hui. Ces hommes et ces femmes simples sont devenues des êtres extraordinaires pour la seule raison qu’ils n’ont pas accepté que leur liberté leur soit prise, qu’ils ne puissent pas vivre debout. Gandhi, Martin Luther King, Mandela, Rosa Parks, Jean Moulin … la liste est si longue. Ils ont payé pour certains d’entre eux le prix fort, leur propre vie mais ils se sont levés et ils ont crié leur refus de toute forme d’esclavage. Grâce à ces personnes qui se sont sacrifiées nous avons beaucoup de droits. Ne laissons pas cela se perdre vainement.

La B.A. de chaque jour : un geste de liberté

Chaque jour je me lève et je me promets un « geste de liberté ». Je fais un acte, petit ou grand, qui est légal et qui dépend entièrement de mes droits à la liberté. Écrire, parler, échanger, agir. Par ces moyens simples je fais ce que je veux parce que la loi me le permet. D’aucuns regardent si la loi interdit, pour ma part je regarde ce que la loi permet. Leibnizien comme concept me direz-vous. Le premier pas vers le retour à la liberté commence par changer cette vision de la loi. « Je le fais parce que c’est mon droit » devrait être le cri de guerre. Je le fais également parce que c’est juste, parce que c’est le bon sens, parce que c’est important pour l’humanité toute entière. Je le fais parce que je rends espoir à ceux qui n’y croient plus. Un combat n’est perdu que quand on abandonne !
Les « grands » dépendent de notre obéissance. Gandhi a battu le grand empire britannique par la désobéissance pacifique ! Incroyable !

Libre Actu, rempart de la liberté

Mon geste de liberté d’aujourd’hui est de partager au maximum Libre Actu, organe libre mais en danger si on ne le couvre pas, si on ne le suit pas. Libre Actu est cette petite voix au milieu des milliardaires propriétaires des médias qui parlent maintenant de « fake news » à la mode de Trump quand l’info ne leur convient pas. Libre Actu est une des tours des remparts de la liberté car elle donne accès à la vraie info, à la véritable liberté d’opinion, sans trucages. Elle est défenseur de cette liberté d’informer. Mais que vaut un organe de presse s’il n’est pas soutenu par des millions de gens ? Des milliers de lecteurs quotidiens se ruent sur les colonnes de Libre Actu. C’est cela la première force combattante de ce pays maintenant que l’info est aux mains des amis du pouvoir.
Alors je partage !

Partagez cet article !

Commenter