Nutella : Tout un symbole !

C’est vrai que la France a toujours un temps de retard sur les États Unis, à ce détail près que nous avons échappé à la prohibition. Quand même, au pays du bon vin, faut pas exagérer !
Donc si tout va bien, dans quelques années nous aurons un président basané très sympathique immédiatement suivi par un président de type aryen, populiste et imprévisible, enfin moitié barjot quoi !
Les américains nous ont amené des choses formidables telles que le Jazz, le Rock et j’en passe. Le chewing-gum, le tabac blond et le coca faisant partie du lot en moins bien ! La malbouffe, quant à elle, a mis du temps à s’inviter. En France, nous sommes attachés à la bonne cuisine. A l’époque de ma jeunesse, on se moquait des gros américains. On se sentait minces et beaux sur les plages d’outre atlantique. A présent les enfants ont des bourrelés, les jeunes filles un popotin bien rebondi et beaucoup d’adultes sont en surpoids. Pas besoin de chiffres pour illustrer tout ça. Pour nous qui sommes nés après guerre, cela se constate à l’œil nu.

Je suis atterrée lorsque j’entends des trentenaires se féliciter d’avoir un KFC, un Quick ou un Mac Do à proximité. Et plus encore lorsque je vois des parents garnir leur caddies de coca et autres sodas. Certains petits passent directement du biberon de lait au verre de boissons sucrées engendrant ainsi une addiction au sucre très précoce.
Heureusement quelques gaulois résistent encore et toujours à l’envahisseur. Chapeau et merci pour les enfants ! Ils vous seront éternellement reconnaissants.
On va dire que cette pollution sournoise venue des USA remonte aux années 50.
Nous avions effectivement beaucoup de retard mais grâce aux moyens modernes de communication, aux matraquages publicitaires, aux lobbies toujours plus présents, l’écart s’est dangereusement réduit.
Prenons pour exemple cette habitude affligeante qui consiste à piétiner autrui pour profiter des soldes. Quelques vidéos surréalistes nous montrent la folie de certains humains capables de faire la queue pendant des heures pour être les premiers à se précipiter sur l’objet convoité et forcément en solde. Mr. Bean en a d’ailleurs fait un sketch célèbre. Cela nous faisait rire de voir tous ces crétins se battre pour un écran plat ou un téléphone ! C’était des anglo-saxons, les pauvres. Ouf ! Nous ne nous sentions pas concernés ; « Quand même, pensions-nous, on n’est pas si cons ! Nous avons plus de dignité que ces pauvres imbéciles ! ».

Et pourtant cette connerie-là est bel et bien arrivée jusqu’à nous. Bien sûr, elle avait déjà fait des apparitions remarquées à l’occasion de la venue d’une star ou de la sortie d’un IPhone, mais aujourd’hui c’est plus grave. L’enjeu s’appelle Nutella ! Et ce n’est même pas quelque chose d’utile ou de bénéfique, ni l’objet d’une pénurie.
Depuis quelques jours, nous savons que cette pâte à tartiner, certes délicieuse mais peu recommandable pour notre santé, a le pouvoir de rendre idiot certains de nos compatriotes. La presse parle même « d’émeutes » pour racoler un peu le client quand, moi, je dirais plutôt grosse bousculade. Mais quand même, c’est terrible de constater que des personnes « normales » sont capables de se battre pour un pot de Nutella à -70% ! Bravo Ferrero, qui se frotte les mains !
Avec ses 55% de sucre et 30% d’huile de palme, Nutella nuit gravement à la santé et à l’environnement, et ça, tout le monde le sait. Tout comme le tabac, l’alcool, les fast food, les sodas… Bref, tous ces poisons à long terme qui rendent les populations dépendantes, obèses et apathiques.

Attention, il est très important de laisser le choix aux gens car la liberté est sacrée. Mais de là à piétiner son prochain, tout ça pour mieux s’empoisonner ?!
Il y a un hic cependant. Ces personnes sont-elles vraiment libres ou sont-elles victimes de cette société de consommation gouvernée par l’industrie agroalimentaire qui finit par leur ôter tout sens commun et tout sens critique ? Alors, comme à chaque fois, demandons nous à qui profite le crime.

Partagez cet article !

Commenter