Voici comment soutenir le RIP contre la privatisation d’ADP

C’est parti ! Depuis aujourd’hui, 13 juin, la collecte des signatures pour soutenir la proposition de loi référendaire « visant à affirmer le caractère de service public national de l’exploitation des aérodromes de Paris » (1) est ouverte. Pendant 9 mois et jusqu’au 12 mars 2020 donc, l’objectif sera de réunir 4,7 millions de signatures de citoyens afin d’appuyer cette procédure de référendum d’initiative partagée (RIP). Comme nous l’avons expliqué, cela ne garantit en rien la tenue d’un référendum sur la question, puisque le recueil des paraphes d’1/10ème des électeurs engage seulement le parlement à examiner la proposition de loi dans un délai de 6 mois. Néanmoins, on peut considérer que le fait de réunir 4,7 millions de personnes derrière un texte constitue en soi un référendum contre la privatisation d’ADP mais aussi contre Macron et son gouvernement.

Alors comment faire ? C’est en réalité assez simple si vous avez une connexion internet. Rendez-vous sur le site dédié au RIP (2), et suivez le lien pour déposer votre soutien à la proposition de loi. Difficile de se tromper puisque il n’y en a qu’une seule. C’est d’ailleurs la première fois que le dispositif est utilisé depuis son inscription dans la Constitution, voté en 2008 mais effectif seulement depuis décembre 2014.
Il vous sera demandé plusieurs informations, comme votre nom, vos prénoms ou votre commune de vote. Ne vous laissez pas induire en erreur par le code lié à la commune, il s’agit du numéro INSEE et non du code postal. Ensuite, vous devrez vous munir de votre carte d’identité ou de votre passeport (même périmé depuis moins de 5 ans) afin de confirmer votre soutien. Après une dernière confirmation et un formulaire de sécurité, vous pourrez télécharger votre récépissé et le conserver précieusement. L’interface est rudimentaire et plusieurs bugs ont été constatés depuis ce matin mais, globalement, le site fonctionne.
Notez que le ministère de l’Intérieur dispose d’un délai de 5 à 7 jours pour valider ou rejeter votre soutien. Passé ce délai, vous devrez donc vérifier si votre soutien a bien été pris en compte en cliquant sur ce lien et éventuellement déposer une réclamation si votre signature est refusée.

Si vous ne disposez pas d’une connexion internet ou que vous ne souhaitez pas remplir le formulaire en ligne, vous pouvez télécharger et remplir le formulaire papier puis le déposer à la mairie de la commune la plus peuplée de votre canton (3).

Dans le contexte actuel, il semble évident de sauter sur l’occasion de faire barrage à cette classe politique qui brade, au profit des quelques-uns qui les ont fait élire, un patrimoine et des infrastructures que nous avons déjà largement financées. Et même si l’issue du RIP est incertaine et le référendum improbable, il est nécessaire de saisir cette opportunité, afin de tout faire pour éviter un bis repetita du scandale de la privatisation des sociétés d’autoroutes. Alors signez !

Références :
1. Proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public national de l’exploitation des aérodromes de Paris : http://www.assemblee-nationale.fr/15/pdf/propositions/pion1867.pdf
2. Référendum d’initiative partagée : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/
3. Dépôt du formulaire papier : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/formulaire-papier

Partagez cet article !

41 réactions sur “Voici comment soutenir le RIP contre la privatisation d’ADP”

  1. LILIANE BRUERE

    ATTENTION CERTAINES PERSONNES SONT INSCRITES SUR LES LISTES ELECTORALES MAIS LES NOUVELLES CARTES COMPORTENT DES ERREURS POUR LA DATE DE NAISSANCE POUR LE JOUR IL FAUT METTRE INCONNU LE MOIS ET L’ANNEE c’est bon

  2. LILIANE BRUERE

    Il y a toujours un retour avec récépissé et avec numéro. Vous n’avez peut-être pas signé le bon soutien car au début on signait sans rien recevoir. Cela m’est arrivée mais maintenant j’ai signé sur le site officiel et avec galère mais j’y suis arrivé. Refaite le avec le signe officiel il vous dira si vous l’avez fait ou pas

  3. steveniers

    je pense avoir signé mais pas de retour de confirmation

    1. robert

      Je suis dans le même casa que vous. Il n’y a aucun retour.

  4. babarczi

    reprivatiser les autoroutes par la même occasion !

  5. ANGULO

    non a à la privatisation d adp

Commenter