Comment le « système » a détruit le pouvoir du parlement

Nous sommes aujourd’hui nombreux à voir dans la Vème République un régime ultra-présidentiel, limite monarchique, où tout le pouvoir et la légitimité appartiennent à un seul homme. Rédigée en pleine guerre d’Algérie afin de garantir une stabilité des institutions et un exécutif fort, la constitution de la Vème République, adoptée le 28 septembre 1958 par référendum et promulguée le 4 octobre de la même année, n’en restait pas moins un régime parlementaire où le législatif était totalement indépendant du pouvoir présidentiel. D’ailleurs, en théorie, seuls les députés peuvent encore révoquer…