Macron : une analyse plus qu’une conviction

En seulement une année, Emmanuel Macron a réalisé un coup de maître. Chef de l’Etat et sûrement les pleins pouvoirs suite aux législatives. Cette nouvelle force prétend insuffler une dynamique inédite dans un paysage politique sclérosé. Pourtant, si on y regarde de plus près, tout porte à croire qu’il s’agit d’un vaste champ d’illusion.

14 mai 2017, la longue marche triomphante, seul face à son destin… Le nouvel homme fort français a réussi son pari. Et c’est vrai qu’il a de la gueule ! Demeurant en marge, j’ai pourtant le sentiment désagréable de vouloir y croire. Cet homme là, son visage angevin, son sens de l’explication et de la conviction, sa dimension christique… Ce package parvient à ébranler mon scepticisme notoire.

Ressaisis toi !!! Ne vois tu donc pas la supercherie ?! Celle d’un homme à l’ambition sans faille, tirant sa position d’un simple constat habilement exploité. Le peuple français est arrivé au bout du schéma politique actuel et comme le dit le clairvoyant Didier Super : « Manipulez nous mieux ! ».

Emmanuel, il est temps de te poser à ton petit bureau et d’utiliser ton brillant cerveau, ton heure est venue. Le pouvoir est depuis toujours détenu par deux entités : le PS et le RPRUMPLR. Autrement dit, la gauche et la droite traditionnelles. Celles-là mêmes affublées de tous les comportements déviants : immobilisme, conflits d’intérêts, magouilles et scandales en tous genres. Au milieu des deux rochers, l’UDI, du king François BA BA YROU. Son rôle politique pourrait-être comparable à celui d’une huître participant à un 110m haies.

Et en-dehors de tout cela ? Les partis de la peur ou aux convictions dénuées de réalité, selon son point de vue. En clair, des gens s’agitant beaucoup et qui pourront prétendre à un second tour sur un malentendu. Le pouvoir reste donc cantonné au PSRPRUMPLR mais le peuple n’y croit plus tout en aillant une peur bleue de s’ouvrir à d’autres horizons.

Alors Emmanuel ? Tu la vois la grosse opportunité ?! Et si je rajoute la chute de Fillon et la non éclosion de Hamon ? Tu la sens encore mieux cette grosse opportunité ?! Un grappin pour rallier quelques figures historiques à sa cause. Une sucette pour attirer de nouveaux visages. Un lance flamme pour fondre et absorber la majorité de l’UDIPSRPRUMPLR ! But de l’opération ? Un nouveau parti, un nouveau nom et une nouvelle charte graphique. Ça c’est pour le côté vendeur comme le packaging d’une boite de céréales (et y’a un super cadeau à l’intérieur !). Les nouveaux visages, issus de la société civile, pour « regardez, nous sommes ancrés dans VOTRE réalité ». Les figures historiques pour « on a quand même de l’expérience, on sait où on va, on connaît tout ça ». Pour finir, Emmanuel Macron pour « il est beau, fort et va sauver la France ».

C’est séducteur, c’est efficace mais le constat final reste le même :  » Le fond du système est inchangé, argent et pouvoir pour les puissants, démagogie pour ce con de peuple et pouvoir absolu ». Un cocktail détonnant que ne renieront pas les plus grands (je vous laisse piocher dans votre hall of fame).

Comme l’a dit un homme clairvoyant : « Pas ça ! Pas ça ! Pas ça ! ». Oui mais pourtant c’est reparti pour un tour…

Je vous laisse en compagnie du ménestrel des temps modernes cité plus haut.

Commenter